Documentation du Dr FRAPPE

Ce wiki regroupe les résultats de mes expériences en informatique accumulés au cours de mes recherches sur le net.

Dans la mesure du possible, j'ai cité mes sources ; il en manque certainement… :-)

VSFTPd : un serveur FTP sécurisé et efficace, avec des utilisateurs virtuels

VsFTPd est un serveur FTP simple, très sécurisé, très robuste et peu vulnérable à la plupart des failles de sécurité.

1. Introduction

Par défaut, VsFTPd est configuré de manière très restrictive :

  1. Seuls les utilisateurs locaux sont autorisés à se connecter au serveur
  2. En lecture seule
  3. Les utilisateurs ne peuvent pas accéder à leurs répertoires

Les paramètres peuvent être ouverts selon les besoins grâce aux nombreuses options qui permettant un paramétrage très fin des autorisations, au besoin même utilisateur par utilisateur.

Dans cet article, après avoir passé en revue les principes d’utilisation de ce programme, d’examiner quatre scénarii extrêmes qui vous permettront de comprendre jusqu’à quel point cet outil est capable de pousser la sécurisation des accès sur votre machine : jusqu’au point où les droits sont tellement contrôlés que c’est à peine si les utilisateurs existent encore…

Aussi sécurisé que soit un serveur ftp, le protocole ftp en lui même n'est pas sûr !

En effet l'échange du nom d'utilisateur et du mot de passe transite en clair sur le réseau.

N'utilisez pas via ftp un compte qui a les droits sudo !

2. Pré-requis

  • un emplacement pour la racine du serveur
  • des utilisateurs pour utiliser le serveur

Nous supposons que :

  • le serveur sera sur le disque $DISQUE=/srv/www
  • l'administrateur du serveur :
    • est l'utilisateur admin ; il pourra donc écrire partout quand il est logué sur la machine en local..
    • faire partie du groupe www-data
  • la machine est allumée sous le compte de cet utilisateur (disons $USER=admin).

2.1. Emplacement de la racine du serveur

Pour installer la racine du serveur, par exemple, sur le disque [DISQUE], nous allons monter /srv sur [DISQUE]/srv.

Créez le répertoire [DISQUE]/srv :

  • sudo mkdir -p [DISQUE]/srv

Ouvrez avec les droits d'administration le fichier /etc/fstab et ajoutez à la fin du fichier :

/etc/fstab
...
[DISQUE]/srv	/srv	none	bind	0	0

Il ne reste plus qu'à monter /srv :

  • sudo mount /srv

3. Installation

Installez les paquets vsftpd,db-util ou en ligne de commande :

  • sudo apt-get install -y vsftpd db-util

Le serveur est déjà prêt à fonctionner.

Pour le vérifier, lancez en ligne de commande :

$ ftp localhost
Connected to localhost.localdomain.
220 (vsFTPd 3.0.3)
Name (localhost:nicolas): 
331 Please specify the password.
Password:
230 Login successful.
Remote system type is UNIX.
Using binary mode to transfer files.
ftp> bye
221 Goodbye.
$ 

Acceptez le nom d'utilisateur proposé et donnez son mot de passe (par exemple, sur un Raspberry pi : pi / raspberry).

Pour sortir du ftp, lancez la commande bye

Sauvegardez les fichiers de configuration originaux en lançant les commandes suivantes :

$ sudo cp /etc/vsftpd.conf /etc/vsftpd.conf.original
$ sudo cp /etc/pam.d/vsftpd /etc/pam.d/vsftpd.original

4. Configuration

Le fichier de configuration du serveur est /etc/vsftpd.conf.

4.1. Fichier /etc/vsftpd.conf d'origine

Cliquez ici pour voir le fichier d'origine

Explication des options :

4.2. Personnalisation du fichier /etc/vsftpd.conf

Sous Linux, les services réseau peuvent :

  • soit être installés individuellement (mode standalone, paramètre listen=NO). C'est le cas le plus courant, pour un partage de fichiers fréquent ou permanent.
  • soit être regroupés sous un seul démon. Utilisé pour les services d’utilisation occasionnelle.

Voici ce qu'on peut mettre à la fin du fichier /etc/vsftpd.conf :

/etc/vsftpd.conf
...
# *** Mes réglages ***
listen=NO
ftpd_banner=Bienvenue sur le serveur FTP de ...
anonymous_enable=NO
local_enable=YES
anon_world_readable_only=NO
write_enable=NO
anon_upload_enable=NO
anon_mkdir_write_enable=NO
anon_other_write_enable=NO
guest_enable=YES
guest_username=ftp
nopriv_user=ftp
pam_service_name=vsftpd
chroot_local_user=YES
max_clients=50
max_per_ip=4
user_config_dir=/etc/vsftpd/user_conf
allow_writeable_chroot=YES
listen=[YES/NO]YES → Mode standalone
NO → Mode Daemon
ftpd_banner=Bienvenue sur le site de …Bannière de bienvenue
anonymous_enable=NO
local_enable=YES
Pas de connexion anonyme, que des utilisateurs locaux.
anon_world_readable_only=NOun utilisateur virtuel pourra télécharger un fichier même s'il n'est pas world readable

Par défaut, on interdit toute écriture. Cela sera réglé utilisateur par utilisateur.

write_enable=NOPas de commande STOR, DELE, RNFR, RNTO, MKD, RMD, APPE ou SITE
anon_upload_enable=NOpas d'upload
anon_mkdir_write_enable=NOpas de creation de repertoire
anon_other_write_enable=NOpas de création, suppression, renommage de répertoire …

Activation des utilisateurs virtuels qui vont fonctionner sous l'utilisateur local ftp (celui créé par vsftpd à l'installation)

guest_enable=YESActivation des utilisateurs virtuels
guest_username=ftp
nopriv_user=ftp
utilisateur local sous lequel fonctionnent les utilisateurs virtuels
chroot_local_user=YESLes utilisateurs locaux sont bloqués dans leur racine
allow_writeable_chroot=YESPour éviter l'erreur “refusing to run with writable root inside chroot()“
pam_service_name=vsftpdFichier de config PAM
max_clients=50Nombre maximum de connexions simultanées
max_per_ip=4Nombre maximum de connexions venant de la même IP
user_config_dir=/etc/vsftpd/user_confActiver les droits spécifiques par utilisateur

4.3. Utilisateurs virtuels

4.3.1. Base de données des utilisateurs virtuels

Créez avec les droits d'administration le fichier /etc/vsftpd/login.txt pour y écrire les noms et mots de passe des utilisateurs virtuels comme ceci :

Pour chaque utilisateur, deux lignes (son nom et son mot de passe)

/etc/vsftpd/login.txt
admin
mdpadmin
user
mdpuser
adminweb
mdpadmiweb

Ici, nous créons trois utilisateurs virtuels :

admin
qui aura accès à tout /srv sous l'utilisateur ftp
user
qui ne pourra que télécharger sous l'utilisateur ftp
adminweb
qui aura accès à tout le site web (/serv/www) sous l'utilisateur www-data

Créez la base de données en lançant la commande suivante :

$ sudo db_load -T -t hash -f /etc/vsftpd/login.txt /etc/vsftpd/login.db

Protégez ces fichiers contre une intrusion en lançant la commande suivante :

$ sudo chmod 600 /etc/vsftpd/login.*

Ouvrez avec les droits d'administration le fichier /etc/pam.d/vsftpd pour remplacer son contenu par ceci :

/etc/pam.d/vsftpd
auth required pam_userdb.so db=/etc/vsftpd/login
account required pam_userdb.so db=/etc/vsftpd/login

4.3.2. Activation des utilisateurs virtuels

Ouvrez avec les droits d'administration le fichier /etc/vsftpd.conf pour ajouter ceci à la fin :

/etc/vsftpd.conf
# désactiver les accès anonymes
anonymous_enable=NO
# activer les utilisateurs virtuels
guest_enable=YES
# nom de l'utilisateur sous lequel ils vont fonctionner
# (ici, celui créé par vsftpd à l'installation)
guest_username=ftp

Relancez vsftpd par :

$ sudo systemctl restart vsftpd.service

Testez que cela fonctionne en vous connectant avec un des noms d'utilisateurs virtuels définis plus haut :

$ ftp localhost
Connected to localhost.localdomain.
220 (vsFTPd 3.0.2)
Name (localhost:pi): user
331 Please specify the password.
Password:
230 Login successful.
Remote system type is UNIX.
Using binary mode to transfer files.
ftp> bye
221 Goodbye.
$

Vous pouvez vérifier que l'utilisateur local ne fonctionne plus.

Exemple de fichier /etc/vsftpd.conf configuré pour accepter ces utilisateurs :

/etc/vsftpd.conf
ftpd_banner=Bienvenue sur le FTP de Xxxx

# mode autonome (standalone)
listen=YES

# Pas d'accès anonyme, que des utilisateurs locaux (dont les utilisateurs virtuels)
anonymous_enable=NO
local_enable=YES

# Pour des raisons de sécurité, on interdit toute action d'écriture :
write_enable=NO
anon_upload_enable=NO
anon_mkdir_write_enable=NO
anon_other_write_enable=NO

# active les utilisateurs virtuels
# tous les utilisateurs virtuels -> utilisateur www-data
guest_enable=YES
guest_username=www-data

# Autoriser les utilisateurs virtuels à changer les permissions de leurs fichiers
chmod_enable=YES
virtual_use_local_privs=YES

# Utiliser le temps local et non pas le temps universel (UTC)
use_localtime=YES

# droits par défaut des fichiers uploadés
anon_umask=022

# On enferme les utilisateurs virtuels dans leur dossier
chroot_local_user=YES

# nombre maximum de sessions = 100
# nombre maximum de sessions par IP = 5
max_clients=100
max_per_ip=5

dirmessage_enable=YES
# utilisation de l'heure locale pour l'enregistrement des fichiers
use_localtime=YES

# journalisation des transferts
xferlog_enable=YES

# S'assurer que les connexions proviennent du port 20 = ftp-data
connect_from_port_20=YES

# Cacher les informations sur le propriétaire des fichiers (utilisateur et groupe)
hide_ids=YES

# éviter l'erreur "refusing to run with writable root inside chroot()"
allow_writeable_chroot=YES

# configurations par utilisateur
user_config_dir=/etc/vsftpd/user_conf

#######################################
secure_chroot_dir=/var/run/vsftpd/empty
pam_service_name=vsftpd
rsa_cert_file=/etc/ssl/certs/ssl-cert-snakeoil.pem
rsa_private_key_file=/etc/ssl/private/ssl-cert-snakeoil.key

4.4. Redéfinition de la racine de base du serveur

La racine de base du serveur est le home de l’utilisateur sous lequel tournent les utilisateurs virtuels (par défaut, utilisateur ftp , dont le home est /srv/ftp).

Pour fixer l'emplacement de cette racine, le mieux est de créer un montage en ajoutant une ligne dans /etc/fstab.

Par exemple, ici, nous définissons la racine en /home/MOI/www (bien entendu, le répertoire de montage [DISQUE]/www doit exister) :

/etc/fstab
[DISQUE]/www	/srv/ftp	none	bind	0	0

Montez la racine :

$ sudo mount /srv/ftp

Redémarrez vsftpd :

$ sudo systemctl start vsftpd

4.5. Personnalisation pour chaque utilisateur virtuel

Créez le répertoire /etc/vsftpd/user.conf :

$ sudo mkdir /etc/vsftpd/user.conf

(sudo mkdir /etc/vsftpd/user_conf)

Pour indiquer à vsftpd le répertoire qui contiendra les fichiers de configuration pour chaque utilisateur, ouvrez avec les droits d'administration le fichier /etc/vsftpd.conf et ajoutez à la fin la ligne suivante :

/etc/vsftpd.conf
user_config_dir=/etc/vsftpd/user.conf

Pour chaque utilisateur virtuel, créez dans le répertoire /etc/vsftpd/user.conf un fichier à son nom avec les instructions voulues.

Pour l'utilisateur virtuel admin, créez un fichier :

/etc/vsftpd/user.conf/admin
# Racine
local_root=/srv

# droits de lecture
download_enable=YES

# droits d'écriture (upload)
write_enable=YES
anon_upload_enable=YES
anon_mkdir_write_enable=YES

# droit de renommer et de supprimer
anon_other_write_enable=YES

# droit de faire des chmod
chmod_enable=YES
virtual_use_local_privs=YES

# affiche les  fichiers cachés
force_dot_files=YES

# pour gérer le chmod de l'utilisateur
# activer l'option
virtual_use_local_privs=YES

## masque local (002 -> droits 775)
local_umask=002
anon_umask=002

Cet utilisateur aura presque tous les droits et accédera au répertoire /srv et à tous ses sous-répertoires.

Pour l'utilisateur virtuel admiweb, créez un fichier :

/etc/vsftpd/user.conf/admiweb
# Racine
local_root=/srv/www

# droits de lecture
download_enable=YES

# droits d'écriture (upload)
write_enable=YES
anon_upload_enable=YES
anon_mkdir_write_enable=YES

# droit de renommer et de supprimer
anon_other_write_enable=YES

# droit de faire des chmod
chmod_enable=YES
virtual_use_local_privs=YES

# affiche les  fichiers cachés
force_dot_files=YES

# pour gérer le chmod de l'utilisateur
# activer l'option
virtual_use_local_privs=YES

# Définit a qui appartiendront les fichiers uploadés
guest_username=www-data

## masque local (002 -> droits 775)
local_umask=002
anon_umask=002

Cet utilisateur aura presque tous les droits et accédera au répertoire /srv/www et à tous ses sous-répertoires sous le nom www-data.

Pour l'utilisateur virtuel user, créez un fichier :

/etc/vsftpd/user.conf/user
local_root=/srv/ftp/user

Cet utilisateur ne pourra que télécharger et sera enfermé dans le répertoire /srv/ftp/user.

La ligne local_root définit la racine pour chaque utilisateur.

Ce répertoire doit exister.

Autres exemples :

/etc/vsftpd/user_conf/polo
anon_upload_enable=YES
write_enable=YES
anon_world_readable_only=NO
local_root=polo
/etc/vsftpd.conf
listen=YES
anonymous_enable=NO
local_enable=YES
write_enable=YES
local_umask=022
nopriv_user=vsftpd
virtual_use_local_privs=YES
guest_enable=YES
user_sub_token=$USER
local_root=/srv/ftp/public
chroot_local_user=YES
hide_ids=YES
guest_username=vsftpd

En testant (en ligne de commande avec ftp ou avec filezilla), On constate que :

  • la connexion est possible avec :
    • admin et son mdp
    • user et son mdp
  • mais elle est impossible avec :
    • un utilisateur réel de la machine
    • ni en anonyme
  • admin peut :
    • lister le répertoire
    • écrire
    • ajouter ou d'effacer ce qu'il veut
    • à partir de la racine /srv
  • user ne peut que télécharger, et à partir de /srv/www seulement
  • Les utilisateurs anonymes sont interdits (nous ne voulons que ceux de notre fichier login)
  • Les utilisateurs locaux sont autorisés (parmi lesquels www-data, choisi pour la compatibilité avec le serveur http).
  • Ils sont enfermés dans leur répertoire home comme dans une prison par le chroot (dans notre cas, /var/www sera vu comme /)
  • Les invités sont autorisés, ce qui active les utilisateurs virtuels. Le nom de cet utilisateur invité est www-data.
  • Le mode per-user permet de définir des utilisateurs avec des réglages et des zones séparées.
/etc/vsftpd/vsftpd_user_conf/adminftp
## l'utilisateur est enfermé dans un dossier déterminé
# en commentant cette ligne, on autorise tout le site
#local_root=adminftp 

## droit de lecture(download)
anon_world_readable_only=NO

## droit d'écriture(upload)
write_enable=YES
anon_upload_enable=YES

## créer des dossiers
anon_mkdir_write_enable=YES

## droit de renommer, supprimer...
anon_other_write_enable=YES

## pour gérer le chmod de l'utilisateur
## activer l'option
#virtual_use_local_privs=YES
## définir l'option local_umask
#local_umask=022
#anon_umask=022
write_enable=YES
anon_upload_enable=YES
  • Ainsi, adminftp aura accès au répertoire ~ftp et à ses sous-répertoires avec tous les droits
  • Il ne pourra pas remonter au-dessus de ~ftp qui apparaîtra comme la racine ”/”

4.6. Un script pour automatiser la création/suppression d'utilisateurs virtuels

Le script suivant automatise les opérations pour ajouter des utilisateurs :

listing du script

Utilisation :

Le placer dans le répertoire ~/bin de l'admin. Avant de le lancer, penser à rendre ce script exécutable :

$ sudo chmod u+x accountDB.sh

Pour le lancer, éditez avec les droits d'administration le fichier /etc/vsftpd/login.txt et lancez le script :

$ sudo sh ~/bin/accountDB.sh

Relancer le serveur par :

$ sudo systemctl restart vsftpd

4.6.1. Un autre script

Placer le script suivant dans le répertoire ~/bin de l'admin (par ex : pierre) et le rendre exécutable :

$ sudo chmod u+x accountDB.sh
~/bin/CreerUserVirtuelFtp.sh
#!/bin/bash
 
USER_CONFIG_DIR=/etc/vsftpd/vsftpd_user_conf
PROG_DB=db4.7_load
 
## Création du fichier de diff
diff /etc/vsftpd/.login_tmp.txt /etc/vsftpd/login.txt | grep "<"|tr -s "<" " "  >> /etc/vsftpd/login_diff.txt
##db4.7_load -T -t hash -f /etc/vsftpd/login_diff.txt /etc/vsftpd/login_diff.db
$PROG_DB -T -t hash -f /etc/vsftpd/login_diff.txt /etc/vsftpd/login_diff.db
chmod 600 /etc/vsftpd/login_diff.db
 
## Sauvegarde du fichier login.txt
cp /etc/vsftpd/login.txt /etc/vsftpd/.login_tmp.txt
 
## Création du fichier db utilisateurs
rm /etc/vsftpd/login.db
db4.7_load -T -t hash -f /etc/vsftpd/login.txt /etc/vsftpd/login.db
chmod 600 /etc/vsftpd/login.*
 
## Pour tous les noms figurant dans la base de données:
for user in ` db4.7_dump -p /etc/vsftpd/login.db | sed -n 's/^ //p' | sed -n '1,${p;n;}' `
  do
  ## Création des répertoires personnels pour les utilisateurs virtuels
  if [ ! -d ~ftp/$user ]; then
    echo "$0: ajout du répertoire personnel ~ftp/$user pour l'utilisateur virtuel '$user'"
    mkdir -p ~ftp/$user/upload
    chmod 2750 ~ftp/$user
  else
    echo "$0[warning]: ~ftp/$user: omission, ce répertoire existe déjà."
  fi
  ## Chrootage des utilisateurs virtuels
  if ! grep -q "^local_root=" $USER_CONFIG_DIR/$user 2>/dev/null; then
    echo "$0: on chroote '$user'"
    echo "## l'utilisateur est enfermé dans un dossier déterminé" >> $USER_CONFIG_DIR/$user
    echo "local_root=$user" >> $USER_CONFIG_DIR/$user
    echo "## droit de lecture(download)" >> $USER_CONFIG_DIR/$user
    echo "anon_world_readable_only=NO" >>  $USER_CONFIG_DIR/$user
    echo "## droit d'écriture(upload)" >> $USER_CONFIG_DIR/$user
    echo "write_enable=YES" >>  $USER_CONFIG_DIR/$user
    echo "anon_upload_enable=YES" >>  $USER_CONFIG_DIR/$user
    echo "## créer des dossiers" >> $USER_CONFIG_DIR/$user
    echo "anon_mkdir_write_enable=YES" >>  $USER_CONFIG_DIR/$user
    echo "## droit de renommer, supprimer..." >> $USER_CONFIG_DIR/$user
    echo "anon_other_write_enable=YES" >>  $USER_CONFIG_DIR/$user
  else
    echo "$0[warning]: $USER_CONFIG_DIR/$user: '$user' est déjà chrooté."
  fi
done
## Suppression des configurations personnelles pour les utilisateurs virtuels
for user in ` db4.7_dump -p /etc/vsftpd/login_diff.db | sed -n 's/^ //p' | sed -n '1,${p;n;}' `
  do
    echo "$0: suppression de la configuration personnelle pour l'utilisateur virtuel '$user'"
    rm -rf /etc/vsftpd/vsftpd_user_conf/$user
  done
## Suppression des fichiers temporaires
rm /etc/vsftpd/login_diff.txt
rm /etc/vsftpd/login_diff.db

Pour le lancer, éditez avec les droits d'administration le fichier /etc/vsftpd/login.txt et lancez le script :

$ sudo sh ~/bin/accountDB.sh

Relancez le serveur par :

$ sudo service vsftpd restart

4.7. Cinq exemples de configuration

5. Utilisation

5.1. Commandes du serveur

  • Lancer le serveur :
    $ sudo systemctl start vsftpd
    

    </code>

  • L'arrêter :

    $ sudo systemctl stop vsftpd
    

  • Le relancer :

    $ sudo systemctl restart vsftpd
    

5.2. Se connecter en utilisant le serveur FTP comme un simple dossier

5.2.1. Sous Ubuntu

  • Raccourcis (menu en haut)
  • Se connecter à un serveur
  • Remplir :
    type de service
    ftp (avec identification)
    l'adresse du serveur
    le nom d'utilisateur
  • et Se connecter

On peut aussi cocher la case pour créer un signet en le nommant. On se retrouve avec un dossier distant dans lequel on peut naviguer. Ne pas oublier de se déconnecter (démonter)

5.2.2. Sous Windows

  • Double-clic sur Favoris réseau
  • puis sur Ajouter un favori réseau
  • cliquer sur Suivant deux fois de suite
  • saisir, dans le champ Adresse réseau ou Internet, la ligne ftp://identifiant:motdepasse@adressedevotresiteftp/
  • Suivant
  • taper l'adresse du site dans le champ Entrez un nom pour ce favori réseau
  • Suivant
  • Terminer.

Désormais, on peut se connecter directement sur le serveur FTP, en :

  • double-cliquant sur Favoris réseau
  • puis sur l'icône du serveur
  • et ainsi accéder aux dossiers et fichiers qu'il contient dans la limite des droits accordés.

6. Désinstallation

7. Voir aussi


Basé sur « TitreArticleOriginal » par AuteurOriginal.


Navigation