search?q=Logiciel&btnI=lucky

VSFTPd : un serveur FTP sécurisé et efficace, avec des utilisateurs virtuels

VsFTPd est un serveur FTP simple, très sécurisé, très robuste et peu vulnérable à la plupart des failles de sécurité.

- Introduction

Par défaut, VsFTPd est configuré de manière très restrictive :

  1. Seuls les utilisateurs locaux sont autorisés à se connecter au serveur
  2. En lecture seule
  3. Les utilisateurs ne peuvent pas accéder à leurs répertoires

Les paramètres peuvent être ouverts selon les besoins grâce aux nombreuses options qui permettant un paramétrage très fin des autorisations, au besoin même utilisateur par utilisateur.

Dans cet article, après avoir passé en revue les principes d’utilisation de ce programme, d’examiner quatre scénarii extrêmes qui vous permettront de comprendre jusqu’à quel point cet outil est capable de pousser la sécurisation des accès sur votre machine : jusqu’au point où les droits sont tellement contrôlés que c’est à peine si les utilisateurs existent encore…

Aussi sécurisé que soit un serveur ftp, le protocole ftp en lui même n'est pas sûr !

En effet l'échange du nom d'utilisateur et du mot de passe transite en clair sur le réseau.

N'utilisez pas via ftp un compte qui a les droits sudo !

- Pré-requis

  • un emplacement pour la racine du serveur
  • des utilisateurs pour utiliser le serveur

Nous supposons que :

  • le serveur sera sur le disque $DISQUE=/srv/www
  • l'administrateur du serveur :
    • est l'utilisateur admin ; il pourra donc écrire partout quand il est logué sur la machine en local..
    • faire partie du groupe www-data
  • la machine est allumée sous le compte de cet utilisateur (disons $USER=admin).

- Emplacement de la racine du serveur

Pour installer la racine du serveur, par exemple, sur le disque [DISQUE], nous allons monter /srv sur [DISQUE]/srv.

Créez le répertoire [DISQUE]/srv :

  • sudo mkdir -p [DISQUE]/srv

Ouvrez avec les droits d'administration le fichier /etc/fstab et ajoutez à la fin du fichier :

/etc/fstab
...
[DISQUE]/srv	/srv	none	bind	0	0

Il ne reste plus qu'à monter /srv :

  • sudo mount /srv

- Installation

Installez les paquets vsftpd,db-util ou en ligne de commande :

  • sudo apt-get install -y vsftpd db-util

Le serveur est déjà prêt à fonctionner.

Pour le vérifier, lancez en ligne de commande : <cli> $ ftp localhost Connected to localhost.localdomain. 220 (vsFTPd 3.0.3) Name (localhost:nicolas): 331 Please specify the password. Password: 230 Login successful. Remote system type is UNIX. Using binary mode to transfer files. ftp> bye 221 Goodbye. $ </cli>

Acceptez le nom d'utilisateur proposé et donnez son mot de passe (par exemple, sur un Raspberry pi : pi / raspberry).

Pour sortir du ftp, lancez la commande bye

Sauvegardez les fichiers de configuration originaux en lançant les commandes suivantes : <cli> $ sudo cp /etc/vsftpd.conf /etc/vsftpd.conf.original $ sudo cp /etc/pam.d/vsftpd /etc/pam.d/vsftpd.original </cli>

- Configuration

Le fichier de configuration du serveur est /etc/vsftpd.conf.

- Fichier /etc/vsftpd.conf d'origine

++++ Cliquez ici pour voir le fichier d'origine |

/etc/vsftpd.conf
# Example config file /etc/vsftpd.conf
#
# The default compiled in settings are fairly paranoid. This sample file
# loosens things up a bit, to make the ftp daemon more usable.
# Please see vsftpd.conf.5 for all compiled in defaults.
#
# READ THIS: This example file is NOT an exhaustive list of vsftpd options.
# Please read the vsftpd.conf.5 manual page to get a full idea of vsftpd's
# capabilities.
#
#
# Run standalone?  vsftpd can run either from an inetd or as a standalone
# daemon started from an initscript.
listen=NO
#
# This directive enables listening on IPv6 sockets. By default, listening
# on the IPv6 "any" address (::) will accept connections from both IPv6
# and IPv4 clients. It is not necessary to listen on *both* IPv4 and IPv6
# sockets. If you want that (perhaps because you want to listen on specific
# addresses) then you must run two copies of vsftpd with two configuration
# files.
listen_ipv6=YES
#
# Allow anonymous FTP? (Disabled by default).
anonymous_enable=NO
#
# Uncomment this to allow local users to log in.
local_enable=YES
#
# Uncomment this to enable any form of FTP write command.
#write_enable=YES
#
# Default umask for local users is 077. You may wish to change this to 022,
# if your users expect that (022 is used by most other ftpd's)
#local_umask=022
#
# Uncomment this to allow the anonymous FTP user to upload files. This only
# has an effect if the above global write enable is activated. Also, you will
# obviously need to create a directory writable by the FTP user.
#anon_upload_enable=YES
#
# Uncomment this if you want the anonymous FTP user to be able to create
# new directories.
#anon_mkdir_write_enable=YES
#
# Activate directory messages - messages given to remote users when they
# go into a certain directory.
dirmessage_enable=YES
#
# If enabled, vsftpd will display directory listings with the time
# in  your  local  time  zone.  The default is to display GMT. The
# times returned by the MDTM FTP command are also affected by this
# option.
use_localtime=YES
#
# Activate logging of uploads/downloads.
xferlog_enable=YES
#
# Make sure PORT transfer connections originate from port 20 (ftp-data).
connect_from_port_20=YES
#
# If you want, you can arrange for uploaded anonymous files to be owned by
# a different user. Note! Using "root" for uploaded files is not
# recommended!
#chown_uploads=YES
#chown_username=whoever
#
# You may override where the log file goes if you like. The default is shown
# below.
#xferlog_file=/var/log/vsftpd.log
#
# If you want, you can have your log file in standard ftpd xferlog format.
# Note that the default log file location is /var/log/xferlog in this case.
#xferlog_std_format=YES
#
# You may change the default value for timing out an idle session.
#idle_session_timeout=600
#
# You may change the default value for timing out a data connection.
#data_connection_timeout=120
#
# It is recommended that you define on your system a unique user which the
# ftp server can use as a totally isolated and unprivileged user.
#nopriv_user=ftpsecure
#
# Enable this and the server will recognise asynchronous ABOR requests. Not
# recommended for security (the code is non-trivial). Not enabling it,
# however, may confuse older FTP clients.
#async_abor_enable=YES
#
# By default the server will pretend to allow ASCII mode but in fact ignore
# the request. Turn on the below options to have the server actually do ASCII
# mangling on files when in ASCII mode.
# Beware that on some FTP servers, ASCII support allows a denial of service
# attack (DoS) via the command "SIZE /big/file" in ASCII mode. vsftpd
# predicted this attack and has always been safe, reporting the size of the
# raw file.
# ASCII mangling is a horrible feature of the protocol.
#ascii_upload_enable=YES
#ascii_download_enable=YES
#
# You may fully customise the login banner string:
#ftpd_banner=Welcome to blah FTP service.
#
# You may specify a file of disallowed anonymous e-mail addresses. Apparently
# useful for combatting certain DoS attacks.
#deny_email_enable=YES
# (default follows)
#banned_email_file=/etc/vsftpd.banned_emails
#
# You may restrict local users to their home directories.  See the FAQ for
# the possible risks in this before using chroot_local_user or
# chroot_list_enable below.
#chroot_local_user=YES
#
# You may specify an explicit list of local users to chroot() to their home
# directory. If chroot_local_user is YES, then this list becomes a list of
# users to NOT chroot().
# (Warning! chroot'ing can be very dangerous. If using chroot, make sure that
# the user does not have write access to the top level directory within the
# chroot)
#chroot_local_user=YES
#chroot_list_enable=YES
# (default follows)
#chroot_list_file=/etc/vsftpd.chroot_list
#
# You may activate the "-R" option to the builtin ls. This is disabled by
# default to avoid remote users being able to cause excessive I/O on large
# sites. However, some broken FTP clients such as "ncftp" and "mirror" assume
# the presence of the "-R" option, so there is a strong case for enabling it.
#ls_recurse_enable=YES
#
# Customization
#
# Some of vsftpd's settings don't fit the filesystem layout by
# default.
#
# This option should be the name of a directory which is empty.  Also, the
# directory should not be writable by the ftp user. This directory is used
# as a secure chroot() jail at times vsftpd does not require filesystem
# access.
secure_chroot_dir=/var/run/vsftpd/empty
#
# This string is the name of the PAM service vsftpd will use.
#~ pam_service_name=vsftpd
#
# This option specifies the location of the RSA certificate to use for SSL
# encrypted connections.
rsa_cert_file=/etc/ssl/certs/ssl-cert-snakeoil.pem
rsa_private_key_file=/etc/ssl/private/ssl-cert-snakeoil.key
ssl_enable=NO

++++

Explication des options :

- Base de données des utilisateurs virtuels

Créez avec les droits d'administration le fichier /etc/vsftpd/login.txt pour y écrire les noms et mots de passe des utilisateurs virtuels comme ceci :

Pour chaque utilisateur, deux lignes (son nom et son mot de passe)

/etc/vsftpd/login.txt
admin
mdpadmin
user
mdpuser
adminweb
mdpadmiweb

Ici, nous créons trois utilisateurs virtuels :

? admin
: qui aura accès à tout **/srv** sous l'utilisateur **ftp**
? user
: qui ne pourra que télécharger sous l'utilisateur **ftp**
? adminweb
: qui aura accès à tout le site web (**/serv/www**) sous l'utilisateur **www-data**

Créez la base de données en lançant la commande suivante : <cli> $ sudo db_load -T -t hash -f /etc/vsftpd/login.txt /etc/vsftpd/login.db </cli>

Protégez ces fichiers contre une intrusion en lançant la commande suivante : <cli> $ sudo chmod 600 /etc/vsftpd/login.* </cli>

Ouvrez avec les droits d'administration le fichier /etc/pam.d/vsftpd pour remplacer son contenu par ceci :

/etc/pam.d/vsftpd
auth required pam_userdb.so db=/etc/vsftpd/login
account required pam_userdb.so db=/etc/vsftpd/login

- Activation des utilisateurs virtuels

Ouvrez avec les droits d'administration le fichier /etc/vsftpd.conf pour ajouter ceci à la fin :

/etc/vsftpd.conf
# désactiver les accès anonymes
anonymous_enable=NO
# activer les utilisateurs virtuels
guest_enable=YES
# nom de l'utilisateur sous lequel ils vont fonctionner
# (ici, celui créé par vsftpd à l'installation)
guest_username=ftp

Relancez vsftpd par : <cli> $ sudo systemctl restart vsftpd.service </cli>

Testez que cela fonctionne en vous connectant avec un des noms d'utilisateurs virtuels définis plus haut : <cli> $ ftp localhost Connected to localhost.localdomain. 220 (vsFTPd 3.0.2) Name (localhost:pi): user 331 Please specify the password. Password: 230 Login successful. Remote system type is UNIX. Using binary mode to transfer files. ftp> bye 221 Goodbye. $ </cli>

Vous pouvez vérifier que l'utilisateur local ne fonctionne plus.

- Redéfinition de la racine de base du serveur

La racine de base du serveur est le home de l’utilisateur sous lequel tournent les utilisateurs virtuels (par défaut, utilisateur ftp , dont le home est /srv/ftp).

Pour fixer l'emplacement de cette racine, le mieux est de créer un montage en ajoutant une ligne dans /etc/fstab.

Par exemple, ici, nous définissons la racine en /home/MOI/www (bien entendu, le répertoire de montage [DISQUE]/www doit exister) :

/etc/fstab
[DISQUE]/www	/srv/ftp	none	bind	0	0

Montez la racine : <cli> $ sudo mount /srv/ftp </cli>

Redémarrez vsftpd : <cli> $ sudo systemctl start vsftpd </cli>

- Personnalisation pour chaque utilisateur virtuel

Créez le répertoire /etc/vsftpd/user.conf : <cli> $ sudo mkdir /etc/vsftpd/user.conf </cli>

(sudo mkdir /etc/vsftpd/user_conf)

Pour indiquer à vsftpd le répertoire qui contiendra les fichiers de configuration pour chaque utilisateur, ouvrez avec les droits d'administration le fichier /etc/vsftpd.conf et ajoutez à la fin la ligne suivante :

/etc/vsftpd.conf
user_config_dir=/etc/vsftpd/user.conf

Pour chaque utilisateur virtuel, créez dans le répertoire /etc/vsftpd/user.conf un fichier à son nom avec les instructions voulues.

Pour l'utilisateur virtuel admin, créez un fichier :

/etc/vsftpd/user.conf/admin
# Racine
local_root=/srv

# droits de lecture
download_enable=YES

# droits d'écriture (upload)
write_enable=YES
anon_upload_enable=YES
anon_mkdir_write_enable=YES

# droit de renommer et de supprimer
anon_other_write_enable=YES

# droit de faire des chmod
chmod_enable=YES
virtual_use_local_privs=YES

# affiche les  fichiers cachés
force_dot_files=YES

# pour gérer le chmod de l'utilisateur
# activer l'option
virtual_use_local_privs=YES

## masque local (002 -> droits 775)
local_umask=002
anon_umask=002

Cet utilisateur aura presque tous les droits et accédera au répertoire /srv et à tous ses sous-répertoires.

Pour l'utilisateur virtuel admiweb, créez un fichier :

/etc/vsftpd/user.conf/admiweb
# Racine
local_root=/srv/www

# droits de lecture
download_enable=YES

# droits d'écriture (upload)
write_enable=YES
anon_upload_enable=YES
anon_mkdir_write_enable=YES

# droit de renommer et de supprimer
anon_other_write_enable=YES

# droit de faire des chmod
chmod_enable=YES
virtual_use_local_privs=YES

# affiche les  fichiers cachés
force_dot_files=YES

# pour gérer le chmod de l'utilisateur
# activer l'option
virtual_use_local_privs=YES

# Définit a qui appartiendront les fichiers uploadés
guest_username=www-data

## masque local (002 -> droits 775)
local_umask=002
anon_umask=002

Cet utilisateur aura presque tous les droits et accédera au répertoire /srv/www et à tous ses sous-répertoires sous le nom www-data.

Pour l'utilisateur virtuel user, créez un fichier :

/etc/vsftpd/user.conf/user
local_root=/srv/ftp/user

Notez que la ligne local_root définit la racine pour chaque utilisateur.

Ce répertoire doit exister.

Cet utilisateur ne pourra que télécharger et sera enfermé dans le répertoire /srv/ftp/user.

- Utilisation

- Désinstallation

- Voir aussi


Basé sur « TitreArticleOriginal » par AuteurOriginal.